Toute la magie de photographier à la billebaude c'est qu'on ne sait jamais ce qui nous attend. Bien souvent on rentre bredouille, mais parfois on revient avec des clichés intéressants, et c'est souvent lorsqu'on s'y attend le moins que les plus belles occasions se présentent.
Aujourd'hui j'ai pu approcher des bihoreaux comme jamais je n'avais eu l'occasion de la faire par le passé. Situation totalement imprévue, d'autant plus que c'était sans réelle motivation que je me suis décidé d'aller faire une petite ballade en compagnie de mon appareil photo après plusieurs mois sans avoir essayé de shooter des oiseaux. Ironie du sort c'est aujourd'hui que j'ai eu la plus belle occasion de photographier de si près cet oiseau...


nycticorax_nycticorax_160207_222  nycticorax_nycticorax_160207_221




nycticorax_nycticorax_160207_195









Individu juvénile:

nycticorax_juvenile_160207_078








Et un martin-pêcheur en prime:

alcedo_atthis_160207_097